lundi 25 juillet 2016

Revue ciné' : JUILLET 2016

Le mauvais temps de début juillet m'a invité à pousser les portes des salles de ciné, mais j'aurais peut-être pas du ;) ...

8/10
Le fameux film sur l'affaire Kerviel ! Travaillant en finance de marché, le sujet m'a plutôt bien parlé sachant que j'avais lu le livre témoignage de Jérome "L'engrenage, mémoire d'un Trader". Je ne me pencherais pas sur la question de savoir qui est le plus en tort (la Société Générale ou Kerviel) car ce n'est pas le sujet de l'article mais cinématographiquement, pour ma part c'est réussi. Arthur Dupont joue très bien le rôle de l'ambitieux financier prêt à tout pour rejoindre la prestigieuse salle des marchés. Le film est prenant, bien que l'on connaisse le dénouement. J'ai juste été déçue de la fin, j'aurais aimé voir le début de l'engrenage médiatique, sans forcement aller jusqu'au procès.


 6.5/10
J'avais beaucoup aimé "Le monde de Némo", que j'avais d'ailleurs vu peu de temps avant la projection du "Monde de Dory" et heureusement car j'aurais sans nul doute oublier certains passages...Après ce n'est pas le Disney/Pixar de la décennie, et je dois avouer avoir été quelque peu déçue. Alors oui, ça se regarde, c'est mignonnet, mais ça ne m'a pas transportée !



 4/10
Bon, pour ma défense, je n'avais absolument pas prévu de voir ce navet film. J'étais partie pour voir "Avant toi", sauf que je me suis trompé de cinéma, et c'était la seule projection à l'heure où j'y étais. Bon déja c'est un film en coproduction avec "TF1" et moi je sais pas mais quand on me dit ca, je pense direct à Joséphine ou Camping Paradise. Disons qu'on n'en est pas loin.... Quelques scènes qui font sourire mais rien d'une "comédie". Dommage car j'aime beaucoup Ary Abittan. 


 6.5/10
Faut croire que j'étais motivée à le voir! Comme vous le savez je ne regarde jamais (ou très rarement) les bandes annonces, je m'étais donc fiée au synopsis. L'histoire est belle et touchante, les acteurs jouent très bien (mention spéciale pour Emilia Clarke que je n'ai même pas reconnue (Daenerys dans GOT)). On s'identifie rapidement à son personnage, jeune fille guillerette qui devient l'assistante de vie de William, et qui bien évidemment en tombe amoureuse. Bon je ne veux pas spoiler mais j'ai été déçue de la fin, même si au final le choix se défend....


Bon bah ce mois ci, pas de gros coup de coeur, je ne retiendrais que l'Outsider que j'ai beaucoup apprécié !

vendredi 8 juillet 2016

Carnet de voyage : 48 heures dans la capitale Tchèque, Prague


PRAGUE - 2 jours 

Vols : 83eur/personne avec la compagnie Transavia. 1h30 de vol.
Aller le samedi à 6h50 (oui, ca pique...) et retour le lundi matin à 9h15. 
Cela explique surement en grande partie le tarif attractif ! Partir le vendredi soir et rentrer le dimanche soir aurait été sans nul doute bien plus onéreux. Cela dit, à l'avenir je ne prendrais plus d'aller si tôt le matin, à moins de partir pour une semaine et pouvoir dormir à l'arrivée sans trop regretter. Mais là évidemment sur 2 jours, il était impossible de passer l'après midi à roupiller et cela s'est ressenti à nos mines défraichies et au nombre de bâillements/min..... Donc à moins de s'injecter du café en intraveineuse, je ne vois pas trop de solution mise à part d'opter pour un billet un peu plus cher et partir soit la veille, soit plus tard dans la matinée !

Trajet aéroport - centre ville : L'aéroport de Prague est à une bonne trentaine de minutes en voiture du centre ville. Notre appartement était dans le sud de Prague, le trajet s'estimait donc à 53min (on aime la précision chez nous). Nous avons fait l'erreur de prendre les transports en commun pour rejoindre l'appartement et sous 30°, se taper 25min de bus + 20 min de métro + 10 min à pied, ya plus sympa quand on est chargé... Mais évidemment nous avions le benchmark parisien, avec 189624e/min en taxi (toi même tu sais...) alors que pas du tout, le trajet au retour (parce que non, nous n'avons pas fait la même erreur deux fois, quand meme) nous a couté 15e. Rien à voir avec le tarif G7 de Patoche qui te facture 40 balles pour faire Opéra-Pont de l'Alma (bon depuis je suis passé à Uber mais c'est une autre histoire...). 
Bref, tout ca pour dire, si t'es chargé et que t'as quelques couronnes tchèques qui trainent dans ta besace, grimpe dans un taco!

  Logement : Comme d'habitude....Airbnb ! Je vous laisse le lien si ca intéresse quelqu'un :  Clique ici si tu veux voir !  40eur la nuit, donc en tout 90eur (il y avait les frais de ménage) pour les deux nuits, très bonne affaire au vu de l'appartement. Le seul petit bémol est qu'il faut marcher 10 bonnes minutes pour rejoindre le métro (on peut aussi prendre le tram qui lui est à 5 min) mais bon il passe pas toutes les 3 min comme le métro 1 à Paname City quoi, donc faut pas être préssé ! Mais sinon, rien à en redire :) Pour ceux qui me demande, j'ai fait un article sur comment bien choisir son airbnb, si ça peut aider !

Devises : Hahaha. Évidemment, la République Tchèque c'est l'Europe, c'est l'Union Européenne, c'est Schengen, bref c'est tout ce que tu veux, sauf l'euro ! Sauf que dans ma petite tête, les connexions ne se sont pas faites, j'avais ramené mes petits euros, toute contente de moi. Les 22 personnes (oui,22.) qui, à la sortie du terminal faisaient la queue pour "changer leur devise" ont eu raison de mon expression ahurie. Et oui bibi, c'est pas l'euro ici ! (ça rime.)  C'est donc.......la couronne tchèque! Le taux de change a eu raison de moi , 1eur = ~ 24 couronnes tchèques. Comment t'expliquer qu'en échangeant 140 balles, je me suis retrouvée avec presque 3000 balles. Je peux te dire que j'avais la pupille dilatée en voyant les billets de 1000. Bref je suis vite redescendue sur Terre quand je me suis rendu compte que j'allais pas acheter le pays avec puisque le petit café (bon de l'aeroport donc c'est encore une échelle de valeur différente hein) coutait...75 couronnes ! Mais de manière générale, tout est beaucoup moins cher, surtout niveau restauration/alimentaire.



Comme je le disais précédemment, la nourriture est globalement moins chère que chez nous. Au vu des 30°, le goulash (soupe tchèque) dans du pain ne nous tentait pas trop forcement ^^, du coup mes petites papilles ont vite eu envie de gouter à cette étrangeté que je voyais à la main de nombreux tchèques (ou touristes surtout :p ) : le trdelnicky (ne me demandez pas de le prononcer...), pâtisserie traditionnelle tchèque préparée à base de farine, de sucre de canne et de noisettes, juste un DÉLICE ! Le must est de la prendre avec de la crème glacée saveur vanille (bon évidemment, c'est ni diet, ni healthy, ni tout ce que tu veux, mais on s'en fiche, on est pas là pour manger des graines). Il y avait un petit festival dans le parc en face de notre airbnb et nous avons succombé à un mini gateau (aussi bon que beau) et à deux petites limonades. Après je n'ai pas d'adresses coup de coeur à donner, en général je ne regarde que très rarement les bonnes adresses à faire niveau resto', je préfère faire au feeling, sur l'instant sachant qu'il y a déja plus ou moins un programme à suivre niveau visites et things to see, ca devient vite compliqué sur un week-end si je rajoute des "restos à faire" :)








Alors oui 48h, ça fait juste juste pour pouvoir tout découvrir, je vous l'accorde, il a donc fallu faire des choix.  =)


  Le célèbre Pont Charles qui relie le quartier du Vieux Prague à Mala Strana
Nous l'avons vu dans un premier temps via un bateau croisière, ce qui était très agréable au vu du temps, puis nous l'avons bien évidemment traverser à pied. L'ambiance est très sympathique avec des artistes de rues qui jouent de la musique ou se proposent de vous dresser le portrait. Nous n'avons d'ailleurs pas résister à se faire tailler le profil et une caricature pour ma part (on rigole mais on ne se moque pas hein !)


Promenade dans Mala Strana à la recherche du fameux mur de John Lennon qui est un hommage rendu par ses fans sous forme de dessins et graffitis.



 Monter jusqu'au château de Prague et admirer la vue imprenable sur toute la ville. Malheureusement nous n'avons pas eu le temps de le visiter, et j'avoue avoir été déçue de ne pas pouvoir traverser la ruelle d'or qui est "visitable" seulement si on prends le ticket pour visiter le château et le musée....

Visite de Josevof, l'ancien quartier juif qui regroupe un musée, une synagogue et le fameux cimetière avec les tombes entassées les unes sur les autres.

Promenade sur la place de la Vieille ville, située au centre de Prague. En fin d'après midi c'est juste sublime avec la réverbération du soleil sur les bâtisses multicolores.

Je n'ai malheureusement pas eu le temps de passer voir la maison dansante et l'horloge astronomique mais ce n'est que partie remise :).




Les photos sont disponibles ici.





lundi 4 juillet 2016

Travel wishlist : 5 destinations

"Rester c'est exister, mais voyager c'est vivre". 
Gustave Nadaud avait juste tout résumé. 
La Terre est si vaste et regorge tellement de paysages grandioses qu'il en devient frustrant de se dire qu'on n'aura peut être pas le temps ou l'occasion de pouvoir tous les voir.... 

Mais qui dit juillet dit : GRANDES VACANCES -je sais, plus personne n'utilise ce terme depuis le lycée- et donc farniente, petits tops&shorts, glaces et verres en terrasses. Comment ça c'est pas vraiment le cas ? Bon c'est vrai que à Paris, le soleil est aux abonnés absents, à mon plus grand damne. 
Du coup, la grisaille m'a donné envie de m'évader dans ma petite caboche et de dresser la liste des destinations que j'aimerais découvrir incessamment sous peu! 
Alors vous le verrez, nul besoin pour moi de traverser les 7 mers et continents pour avoir des étoiles dans les neuneils-bon,ok, ya quand même deux destinations in Americas-, mais globalelement je suis attirée par les destinations ensoleillées (étonnant pour une parisienne?) avec un patrimoine culturel, ou du moins une culture différente de la nôtre.


 
Santorin, ou Santorini *à prononcer en faisant bien rouler le R*, la belle île Crête qui en fait rêver plus d'un n'a pas échappé à mon petit oeil. Située en Grèce, dans un lagon de l'archipel des Cyclades -rien que le nom me fait voyager-, Santorini se distingue clairement par son panorama éblouissant. Bref, tout cela pour dire que j'irais bien manger de la féta là-bas.
 
J'aime beaucoup la culture hispanique et l'Amérique du Sud de manière générale, mais si il fallait choisir un pays, je dirais Brésil ! Rio de Janeiro plus précisément. J'aime beaucoup les contrastes de la ville, avec un Christ Redempteur semblant veiller sur le peuple qui se dandine au rythme de la samba pendant le célèbre carnaval. Mais également le quartier riche de Bara ou la plage de Copacabana qui tutoient les favélas brésiliennes.

 Une destination beaucoup plus calme et surement plus safe, mais tellement romantique : Venise. Alors oui le grand classique de la nana qui veut aller avec son homme dans la capitale de l'amour, je n'échappe pas à la règle. Au delà du caractère romantique, l'architecture, les gondoles, la culture et bien évidemment la gastronomie font pencher la balance du bon coté :)

"Quoi, t'as jamais été en Andalousie?!". Et bah non, aussi etonnant que cela puisse paraître, je n'ai jamais été dans le sud de l'Espagne. Bon en même temps, j'ai préféré aller 5 fois à Barcelone (oui quand j'aime, c'est pas à moitié...). Mais j'aimerais beaucoup faire un trip Seville-Grenade-Malaga et découvrir les petits joyaux andalous :). 

♫  "La Californiiiiiiiiie, la Californiiiiiie" ♫ 
Et oui, évidemment ! J'ai eu l'occasion de visiter New York et bien que cette mégalopole soit totalement différente du reste des USA, j'ai développé un certain attrait pour les Etats Unis, et je ne dirais pas non à un petit road trip dans l'ouest Américain avec le célèbre quatuor Los Angeles-Las Vegas- Canyon- San Francisco. 

Reste plus qu'a faire les valises !